RSS Feed  Les actualités de la BRVM en Flux RSS

NEWS FINANCIÈRES

Nous agrégeons les sources d’informations financières spécifiques Régionales et Internationales. Info Générale, Economique, Marchés Forex-Comodities- Actions-Obligataires-Taux, Vieille règlementaire etc.

Économie et finance en 7 du 22 au 28 Janvier 2024

29/01/2024
Catégories: Economie et Finance en 7

Profitez d'une expérience simplifiée

Retrouvez toute l'information économique et financière sur notre application Orishas Direct à Télécharger sur Play Store

MARCHE DE CHANGES

Le dollar est resté stable alors que les investisseurs se concentrent sur les données économiques. Ailleurs, le dollar australien a augmenté de 0,29 % à 0,6591 $, tandis que le dollar néo-zélandais a gagné 0,12 % à 0,60975 $.

EUR/USD évolution de la semaine

Place boursière : Forex rates and Precious Metals

 

L'indice du dollar, qui mesure la monnaie américaine par rapport à six autres devises, a peu varié à 103,50 lundi et est resté proche du plus haut de six semaines de 103,82 qu'il a atteint la semaine dernière. L'indice devrait enregistrer un gain de 2 % en janvier, car les opérateurs tempèrent les attentes d'une réduction rapide et importante des taux d'intérêt américains.

L'euro était en baisse de 0,08 % à 1,0842 $, et se dirige vers une baisse de 2 % au cours du mois. La semaine dernière, la Banque centrale européenne a maintenu ses taux d'intérêt à un niveau record de 4 % et a réaffirmé son engagement à lutter contre l'inflation.

EUR/XAF évolution de la semaine

Place boursière : Forex calculated Rates

 

La livre sterling s'est achetée 1,2704 $, en hausse de 0,01 % sur la journée, avant la réunion de la Banque d'Angleterre qui aura lieu plus tard dans la semaine.

EUR/GBP évolution de la semaine

Place boursière : Forex Rates and Precious Metals

 

Le yen japonais s'est légèrement renforcé pour atteindre 148,07 pour un dollar, mais il est en voie d'enregistrer une baisse de 5% en janvier, sa plus faible performance mensuelle depuis juin 2022, alors que les traders tempèrent leurs attentes quant à la date à laquelle la Banque du Japon sortira de sa politique ultra-libre.

EUR/CNY évolution de la semaine

Place boursière : Forex Rates and Precious Metals

 

CRYPTOMONNAIES

Bit Brother Limited, BETS annonce la livraison de tous les équipements pour l’exploitation de la deuxième ferme de minage de crypto-monnaie. À ce jour, la société a reçu un lot initial d'environ 1 400 mineurs, de conteneurs minage, de transformateurs, de barrières acoustiques et d'autres équipements nécessaires aux opérations. Les 1 400 mineurs ont été installés et testés. La majorité de l'assemblage et des tests des autres équipements ont été effectués.

La célébration ce mois du 15e anniversaire de bitcoin est suivie de son irruption à Wall Street avec un enthousiasme débordant. Ayant reçu l'approbation réglementaire après deux jours de négociation, les investisseurs ont adopté 11 fonds négociés en bourse (ETF) américains, qui suivent le prix au comptant du bitcoin et qui ont commencé à négocier le 11 janvier. Selon les données de la société d'analyse Glassnode, ils détenaient un total de 644 860 bitcoins d'une valeur de plus de 27 milliards de dollars. La valeur totale du bitcoin échangé sur les bourses de crypto-monnaies est d'environ 500 millions de dollars par jour en moyenne selon Brent Donnelly, négociant en devises et président de Spectra Markets.

Dans les crypto-monnaies, le bitcoin a augmenté de 0,55% à 42 2016 $.

 

MARCHES MONETAIRES

Au terme d'une émission simultanée d'adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de durée 91 jours et d'obligations assimilables du trésor (OAT) de 3 ans, le Trésor Public du Togo a obtenu la somme de 27,500 milliards de FCFA au niveau du marché financier de l'UEMOA. C’était le lundi 22 janvier 2024, dans le but d’assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’Etat du pays. L’émetteur avait mis en adjudication un montant de 25 milliards de FCFA pour les besoins de l’opération et s’est retrouvé avec des soumissions globales de 35,348 milliards de FCFA, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication de 141,39%.

A la fin d’une émission simultanée d’adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de durée 182 jours et d'obligations assimilables du trésor (OAT) de 3 ans, l’Etat guinéen a encaissé au niveau du marché financier de l'UEMOA la somme de 16,203 milliards de FCFA. L'émetteur sollicitait 15 milliards de FCFA et a obtenu après adjudication des soumissions globales provenant des investisseurs de 16,203 milliards de FCFA, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication de 108,02%.

Novotel Hôtel Orisha de Cotonou a abrité mardi 23 janvier 2024 la sixième édition des Rencontres du Marché des Titres Publics (Remtp). « Développement du marché obligataire en zone Uemoa : quels axes de réformes ? » C’est le thème général autour duquel les acteurs de l’écosystème financier se sont penchés. L’événement piloté par Uemoa-Titres, l’agence régionale de gestion et de promotion des titres publics de la zone Uemoa, a rassemblé environ 150 acteurs de l’écosystème financier à Cotonou. L’objectif est de renforcer la promotion et le leadership du Marché des Titres Publics, et favoriser un dialogue sur les enjeux et les défis du marché de la dette souveraine.

La Côte d’Ivoire a choisi BNP Paribas, Citigroup, Deutsche Bank AG, JPMorgan Chase & Co, Société Générale et Standard Chartered Plc en tant que chefs de file conjoints pour organiser une journée de marketing, y compris un appel aux investisseurs, le lundi 22 janvier 2024. Le pays prévoit également de lancer une offre publique d'achat sur ses obligations en circulation libellées en euros qui arriveront à échéance en 2025, et une autre offre publique d'achat plafonnée à 300 millions de dollars sur ses euro-obligations à taux progressif qui devraient arriver à échéance en 2032. Le lancement de ces offres publiques d'achat est subordonné au succès de la nouvelle émission d’euro-obligations.

 

MARCHES BOURSIERS

Le Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a déclaré que son indice composite avait enregistré une progression de 5,38% en 2023, ce qui lui a permis de se hisser dans le Top 5 des bourses africaines. Cette progression lui avait permis de se classer dans le Top 5 des bourses africaines, malgré un recul de 43,29% des fonds mobilisés via opérations financières et de 45,25% des émissions souveraines sur le marché primaire par rapport à l'année 2022. Ces deux dernières décennies, l'indice composite de la BRVM a progressé de 144,44%.

Le Directeur Général de la BRVM a annoncé que la première cotation à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) des emprunts obligataires intitulés « TPCI 5,90% 2023-2028 » et « TPCI 6,00% 2023-2030 » d'un montant total de 119,004 milliards de FCFA, admis au compartiment des obligations de la BRVM, aura lieu le mercredi 7 février 2024. La séance de cotation de ces deux emprunts du TPCI vise à favoriser les échanges des titres sur le marché financier régional.

Le volume des transactions en valeur opérées lors de la séance de cotation du vendredi 25 janvier 2024 à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a connu une nette remontée de 905 millions de FCFA. La valeur des transactions est en effet passée de 154,817 millions de FCFA la veille à 1,059 millions de FCFA à l’issue de la séance de cotation de ce 26 vendredi 26 janvier 2024. A l’origine de cette hausse, il y a une valeur transigée de 859,541 millions au niveau du compartiment des obligations. Le marché a en particulier enregistré l’achat de 100 000 obligations PAD (Port Autonome de Dakar) 6,60% 2020-2027 au prix de 7 840 FCFA pour une valeur totale de 784 millions de FCFA. La capitalisation boursière du marché des actions est en baisse de 28,479 milliards, passant de 7 762,981 milliards de FCFA la veille à 7 734,502 milliards de FCFA ce vendredi 26 janvier 2024. Celle du marché obligataire a vaincu le signe indien en enregistrant une hausse 3,082 milliards, à 10 215,100 milliards de FCFA contre 10 212,018 milliards de FCFA la veille.

Concernant les indices, ils sont de nouveau en rouge après leur embellie de la veille. C’est ainsi que l’indice composite (indice général de la Bourse), a enregistré une baisse de 0,37% à 207,90 points contre 208,67points la veille. L’indice BRVM 30 (indice des 30 valeurs les plus échangées de la Bourse), a, enregistré la plus forte baissé, soit de 0,46% à 104,40 points contre 104,88 points précédemment. Quant à l’indice BRVM Prestige (indice regroupant l’ensemble des valeurs inscrites sur le compartiment Prestige), il a enregistré une règression de 0,25% à 97,82 points contre 98,07 points précédemment.

BRVM COMPOSITE évolution de la semaine

 

BRVM 30 évolution de la semaine

 

MATIERES PREMIERES

Les prix du pétrole ont grimpé après qu'une attaque de drone contre les forces américaines en Jordanie s’est ajoutée aux inquiétudes concernant la perturbation de l'approvisionnement au Moyen-Orient. Les contrats à terme sur le pétrole Brent ont augmenté de 29 cents, soit 0,4 %, à 83,84 dollars le baril à 0230 GMT, après avoir atteint un sommet de 84,80 dollars en séance. Le brut américain West Texas Intermediate a gagné 34 cents, soit 0,4%, à 78,35 dollars le baril après avoir atteint un sommet intrajournalier de 79,29 dollars plus tôt dans la session.

PETROLE Brut WTI evolution de la semaine

 

Place boursière : New york Mercantile Exchange

Pétrole Brut Brent évolution de la semaine

 

Place boursière : ICE Futures Europe

 

Le mardi dernier, le délégué du Conseil café-cacao (CCC) pour la région ivoirienne du Haut-Sassandra (ouest), Mamadou Fadiga Deyé a annoncé que la Côte d'Ivoire ne pourra plus exporter de cacao non tracé vers l'Union européenne (UE) à partir de 2025. L'objectif principal de cette mesure est de promouvoir la durabilité de la filière café-cacao. La traçabilité implique la géolocalisation des parcelles de production et vise à mettre en place un mécanisme de commercialisation du cacao permettant de retracer son parcours depuis les plantations jusqu'aux ports d'embarquement.

CACAO évolution de la semaine

Place boursière : New york Mercantile Exchange

Les prix de l'or ont augmenté face à l'escalade des tensions au Moyen-Orient ayant renforcé l'attrait du lingot comme valeur refuge, L'or au comptant était en hausse de 0,4% à 2 025,99 dollars l'once à 0403 GMT. Les contrats à terme sur l'or américain ont également augmenté de 0,4% à 2 025,20 $.

L’OR évolution de la semaine

 

Place boursière : Forex rates and Precious metals

 

L'argent au comptant a augmenté de 0,5 % à 22,91 $ l'once, le platine a baissé de 0,2 % à 911,18 $, et le palladium a baissé de 0,3 % à 952,33 $.

 

Argent évolution de la semaine

Place boursière : Forex Rates and Precious Metals

Les autorités de la transition ont lancé au Burkina Faso dans la zone industrielle de Kossodo, les activités de l’usine de traitement des résidus miniers, Golden Hand, première genre dans le pays et dans la sous-région ouest africaine. Le lancement des activités de l’usine de traitement des résidus miniers, Golden Hand est selon la présidence du Faso une ambition nourrie depuis plus de 10 ans.

 

ENTREPRISES

A la clôture des marchés le lundi 22 janvier dernier, la capitalisation boursière de Dangote Cement a atteint 10 098 milliards de nairas après avoir gagné 917 milliards de nairas. La société est la première à franchir cette étape sur la bourse nigérienne. La société remplace ce mois-ci Airtel Africa en tant que titre le plus capitalisé de la bourse locale. En termes de plus-values, les investisseurs dans les actions de Dangote Cement ont vu leur richesse augmenter de 85,25 pour cent. Le cours de son action à la clôture de la bourse lundi s'élevait à 592,60 N par unité.

Le directeur général de la compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras a annoncé qu’elle commencera cette année à acheter des participations dans des projets éoliens et solaires nationaux afin de créer un portefeuille d’énergies renouvelables d’environ 2 gigawatts (GW). Les plans de Petrobras reflètent un changement radical par rapport à l'administration brésilienne précédente sous l'ancien président Jair Bolsonaro, dont le gouvernement cherchait à vendre des actifs et à se concentrer sur l'exploration et la production en eaux profondes. D'ici 2028, l'entreprise prévoit d'investir 5,2 milliards de dollars dans l'énergie solaire et éolienne, selon son plan d'affaires de novembre.

Dans un avis publié le mardi 23 janvier 2024, la holding nigériane de services financiers, Access Holdings a annoncé avoir obtenu l’accord de principe de Banque centrale du Nigeria en vue d’établir une société de crédit à la consommation. A travers cette nouvelle entité, le groupe coté sur le Nigerian Exchange, la principale place boursière du Nigeria, renforcera ses activités sur le marché financier du pays.

Dans le cadre de la deuxième émission de son fonds commun de titrisation d’un montant global de 75 milliards FCFA, le groupe Sonatel a reçu un investissement de 41,5 millions $. Cette deuxième émission de fonds commun de titrisation par Sonatel marque une avancée significative pour le secteur des télécommunications en Afrique de l'Ouest. L'opération a été structurée en partenariat avec Invictus Capital & Finance et KF Titrisation, agissant respectivement en tant que société de gestion et d’intermédiation et société de gestion de fonds commun de titrisation de créances.

Exxon Mobil a déposé une plainte devant un tribunal fédéral du Texas. Le géant pétrolier basé à Houston affirme que les sociétés d'investissement Arjuna Capital et Follow This ne sont devenues actionnaires d'Exxon "que pour présenter des propositions qui réduiraient les activités existantes de la société". La poursuite de ces deux sociétés d'investissement durable vise à les empêcher de présenter une proposition aux actionnaires qui engagerait la compagnie pétrolière à réduire davantage ses émissions de gaz à effet de serre et à cibler les émissions de ses clients.

 

BANQUES ET ASSURANCES

Dans le but de prévenir l’insécurité alimentaire au Sénégal, la Banque mondiale (BM) a déclaré avoir approuvé un financement de 200 millions de dollars US (environ 120 milliards 767  millions 770 mille francs CFA). Ce fonds va servir à « renforcer la résilience [des] systèmes alimentaires » et à aider le pays à « s’adapter au changement climatique ». L’institution financière a également accordé un prêt de 300 millions de dollars à destination du Ghana afin d'aider le pays ouest-africain, en proie à une crise économique persistante. Selon le vice-président de la BM pour l'Afrique de l'ouest et centrale, Ousmane Diagana, « restaurer un budget et une dette soutenables, renforcer les possibilités de croissance, ralentir l'inflation et protéger les plus vulnérables sont des priorités urgentes pour le Ghana et essentielles pour attirer plus d'investissements étrangers ».

Dans un communiqué publié le 24 janvier NSIA Banque Côte d'Ivoire SC a dévoilé la nomination de Massetou TRAORE en tant que Directrice Générale Adjointe. Elle est reconnue pour ses qualifications dans les domaines du Commerce International, de la Gestion de Liquidité, des Financements Structurés, ainsi que sa connaissance approfondie des métiers bancaires.

Le gouverneur de la Banque Nationale d’Angola (BNA) Manuel Tiago Dias a annoncé à Luanda que la croissance du produit intérieur brut (PIB) s’élèvera à 2,2 pour cent en 2024. Elle sera soutenue par le secteur non pétrolier qui pourrait croître de 4,25%. Le rapport final de la 115ème réunion du Comité de politique monétaire (CPM) a mentionné que la perspective d’un taux d’inflation de 19% repose sur la poursuite du ralentissement, l'insuffisance des biens et services à court terme, la limitation de la chaîne d'approvisionnement interne, ainsi que les contraintes de la chaîne logistique internationale.

La Commission bancaire de l'Umoa a prononcé un blâme à l'encontre de deux banques installées au Sénégal et au Burkina Faso. En sus de la sanction disciplinaire susvisée, les établissements de crédit ont écopé d'une sanction pécuniaire d'un montant de cent-cinquante-et-un millions (151 000 000) de FCFA, au regard des infractions susmentionnées relevant de la troisième catégorie, conformément aux dispositions de l'Instruction n° 006-05-2018 du 16 mai 2018 fixant les modalités d'application des sanctions pécuniaires prononcées par la Commission bancaire de l'Umoa à l'encontre des établissements de crédit de l'Umoa. Cette sanction disciplinaire est motivée par le non-respect des termes de l'injonction donnée par Décision du 9 décembre 2020 ainsi que des insuffisances dans la gestion et des infractions aux textes légaux et réglementaires applicables aux établissements de crédit.

Le marché ivoirien des assurances a réalisé un chiffre d’affaires de près de 600 milliards de F CFA (environ 1 milliard de dollars) l’année dernière. Il s’agit d’une hausse 15,1%. Le marché conforte son leadership dans la zone CIMA devant le Cameroun, le Sénégal et le Gabon. La performance du marché ivoirien des assurances est calculée à partir des données encore provisoires. Elle est attribuable à la blanche Non Vie, qui se distingue avec un chiffre d’affaires de plus de 349 milliards de F CFA, enregistrant une croissance de 17,3 % par rapport à l’année précédente.

 

CRIMES FINANCIERS

La Commission d’organisation et de surveillance des opérations de bourse (COSOB) et la Cellule de traitement du renseignement financier (CTRF) se sont réunies à Alger pour examiner les dispositions des nouveaux textes réglementaires liés à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Lors du rassemblement, les participants ont examiné les dispositions de la nouvelle loi N 23-01 du 7 février 2023, portant sur la prévention et la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, précise la même source. Ils ont également examiné des dispositions du décret exécutif N 23-430 du 29 novembre 2023 fixant les conditions et modalités d’exercice par les autorités de régulation, de contrôle et/ou de surveillance de leurs missions dans le domaine de la prévention et de la lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération des armes de destruction massive, à l’égard des assujettis.

Un médecin a été condamné à Paris à 30 mois d’emprisonnement avec sursis et 800.000 euros d'amende pour fraude fiscale et blanchiment. Le médecin a été reconnu coupable de ne jamais avoir déclaré 3,8 millions d’euros hérités en 2001, dissimulés à l’étranger derrière des montages financiers complexes.

Le Conseil de l’UE et le Parlement européen sont parvenus à un accord provisoire sur la législation contre le blanchiment de capitaux le jeudi 18 janvier 2024. L’accord vise à lutter contre la fraude et à protéger les citoyens et le système financier de l’UE contre le blanchiment de capitaux, le financement des groupes terroristes et le crime organisé. Cet accord fixerait un seuil maximal de 10 000 euros pour les transactions en espèces dans l’ensemble de l’UE et permettrait à certains journalistes et militants anticorruption d’accéder à un registre dans lequel les bénéficiaires effectifs (ou « réels ») des entreprises seraient répertoriés s’ils détiennent plus de 25 % des actions d’une société. Il va aussi obliger notamment les maisons de luxe, les clubs de football et certaines institutions du secteur des crypto-monnaies à mettre en place des processus de vigilance à l’égard de la clientèle.

Le Groupe d'action financière (Gafi) a annoncé une série d’évaluations mutuelles, prévu pour mars 2024. Dans ce cadre, le gouvernement du Panama avance avec des stratégies en vue de sortir de la liste grise. Le Gafi a exclu le Panama de sa liste grise en octobre 2023, après avoir reconnu que le pays « avait renforcé l'efficacité de sa lutte contre le blanchiment d'argent et le financement des activités de capitaux ». Terrorism Systems) à respecter les engagements de son plan d'action concernant les déficiences stratégiques qu'il a identifiées en juin 2019». Aujourd’hui, le gouvernement du Panama avance avec des stratégies en vue du cinquième cycle d’ évaluations mutuelles Gafi prévu pour mars 2024.

Le 22 janvier, la capitale congolaise a accueilli les travaux de la réunion extraordinaire de l'opérationnalisation du Réseau des institutions nationales anti-corruption d'Afrique centrale (Rinac). Il s’agira pour les acteurs de « Réduire la corruption à des proportions marginales; à défaut de l'éradiquer; requiert une prise de conscience des pouvoirs publics par une volonté clairement affirmée. La réunion d'opérationnalisation du Rinac rassemble en son sein le Gabon, les deux Congo, le Cameroun, la Centrafrique, la Guinée équatoriale, le Burundi, l'Angola, Sao-Tomé et Principe ainsi que le Tchad. Elle traduit une volonté au plus haut niveau des Etats de la sous-région de lutter contre la corruption, un fléau social, politique et économique qui touche les pays du monde.

 

CROISSANCE REGIONALE

Le mardi 23 janvier 2024, l’Assemblée nationale a adopté en sa séance plénière cinq lois afin de parvenir à un ensemble de réformes modernisant l’UMOA en vue de faciliter son extension progressive à d’autres pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Le nouvel accord contient trois principales décisions que sont : l’arrêt de la centralisation des réserves de changes au Trésor français, le transfert de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest des ressources disponibles dans le compte d’opération et de fermeture dudit compte, le retrait de tous les représentants français des organes de décision et de gestion de l’UMOA ( Conseil d’administration de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, commission bancaire et Comité de politique monétaire) et le changement de la monnaie FCFA en ECO lorsque les pays de l’union intégreront la nouvelle zone ECO.

Le rapport sur les perspectives économiques de la Banque mondiale en 2024 mentionne que la croissance mondiale devrait baisser pour la troisième année consécutive passant de 2,6 % en 2023 à 2,4 % en 2024. Les pays à faible revenu devraient connaître une croissance de 5,5 %, plus médiocre que prévu. Ce qui signifie que les habitants des pays en développement seront toujours plus pauvres qu’ils ne l’étaient à la veille de la pandémie de COVID en 2019.

AUTRES GRAPHIQUES DE LA SEMAINE

 

LES INDICES DE LA BRVM

 

BRVM Svc Pub Idx évolution de la semaine

 

 

COMMODITIES

Le coton évolution de la semaine